La Grippe Saisonnière

La grippe est une infection respiratoire très contagieuse
d’origine virale. Elle revient chaque année au mois d’octobre et dure jusqu’au mois d’avril.
Chaque année, la grippe tue entre 1 50 et 200 personnes en France et des millions de personnes sont touchées par le virus. L'absentéisme impacte économiquement tout le pays avec 4.8 jours d'arrêt pour des millions de français.

L’apparition des symptômes est brutal avec :
- une forte fièvre (autour de 39°C)
- une fatigue intense (asthénie)
- des douleurs musculaires (courbatures) et articulaires
diffuses
- des maux de tête (céphalées)
- puis une toux sèche.

La grippe est très contagieuse. Après la contamination par le virus de la grippe saisonnière, la maladie se déclare sous 48 h en moyenne. Vous êtes contagieux dès la contamination et vous le restez pour les autres, jusqu’à cinq jours après le début des premiers signes chez l’adulte, voire sept jours chez
l’enfant.
Chez les personnes en bonne santé : la guérison se fait
habituellement en une semaine, mais une fatigue est
fréquemment ressentie pendant les trois ou quatre semaines suivantes. Une toux sèche peut également persister durant deux semaines.
Chez les personnes fragiles, des complications peuvent
apparaître, telles qu’une infection pulmonaire bactérienne grave (ou pneumonie) ou l’aggravation d’une maladie
chronique déjà existante (diabète, insuffisance respiratoire, cardiaque ou rénale, mucoviscidose, etc.).

Quelle que soit la souche du virus de la grippe en circulation, la transmission suit toujours le même processus :

- une personne contaminée projette des gouttelettes de salive dans l’air, en parlant, en toussant ou en éternuant : d’où
l’intérêt des "gestes barrière"
- des millions de virus se retrouvent alors dans l’air, avant d’être inhalés par d’autres personnes qui seront contaminées à leur tour et ainsi de suite
- la contamination peut également se faire par le biais des mains et d’objets souillés par des gouttelettes de salive.

Traitement

Le traitement d’une grippe saisonnière associe :
- le repos
- la réhydratation
- et la prise d’antipyrétiques en cas de fièvre tels que le
paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou "AINS" (ibuprofène) ou de l'aspirine.

Ces médicaments doivent être utilisés seuls, ne mélangez pas les anti-inflammatoires et l’aspirine.
Le recours à un médicament antiviral est le plus souvent
inutile. Il peut être proposé par le médecin traitant,
à des personnes particulièrement fragiles avec des indications spécifiques. Quant aux antibiotiques, leur utilisation n’est
nécessaire que dans le cas d’une surinfection bactérienne.

Il n’est pas obligatoire de consulter un médecin pour une grippe. Celle-ci met « à plat » mais reste normalement supportable.

Consultez votre médecin traitant :
- si vous êtes enceinte ;
- si vous soupçonnez la grippe chez votre bébé
- si vous soupçonnez avoir la grippe et avez plus de 65 ans
- si vous êtes atteint d'une affection chronique
- en cas de fièvre mal supportée (plus de 40°) ou de symptômes inhabituels pour une grippe (essoufflement au repos ou difficulté pour respirer, toux productive avec expectorations colorées, par exemple)
- en l’absence d’amélioration sous 72 h, voire plus tôt, s’il y a une brusque aggravation.

La méthode la plus efficace pour ne pas attraper la grippe et protéger son entourage est de se faire vacciner contre la grippe. Le vaccin est disponible dans les pharmacies en général au début du mois
d’octobre. Il met 2 semaines pour vous protéger efficacement contre le virus de la grippe saisonnière, il est donc important de se faire
vacciner rapidement. Les souches virales étant différentes chaque année, il est donc nécessaire de se faire vacciner tous les ans.

Il existe des médicaments permettant de réduire l’impact des virus provoquant des syndromes grippaux. Certains ont aussi un effet en prévention des virus pseudo-grippaux, ils pourront être pris tout l’hiver, demandez conseil à votre pharmacien pour qu’il vous conseille et vous soulage rapidement

Le conseil du pharmacien

La meilleure stratégie est la prévention. La vaccination est la méthode la plus sûre de passer un hiver sans grippe. Certaines mesures d’hygiène peuvent limiter les risques de contagion et limite l’impact de la transmission du virus grippal. En période d’épidémie de grippe, plus vous les respectez, mieux c’est !
- Lavez-vous les mains, si possible avec du savon liquide, en les frottant pendant 30 secondes. Rincez-les ensuite sous l’eau courante et séchez-les avec une serviette propre ou à l’air libre. Le lavage des mains doit devenir un réflexe : au minimum, avant de préparer le repas ou de manger, après s’être mouché, avoir éternué ou toussé en mettant sa main devant la bouche, être passé aux toilettes, s’être occupé d’un animal et après chaque sortie. Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir un point d’eau, les gels hydro alcooliques peuvent éliminer les bactéries et virus de vos mains. Frictionner vos mains avec ces gels pendant 30 secondes.
- Servez-vous d’un mouchoir jetable pour vous moucher, tousser, éternuer ou cracher, et jetez-le aussitôt.
- Portez un masque si vous êtes grippé, surtout pour rendre visite à une personne fragile.
- Évitez d’emmener un nourrisson dans les lieux publics où il pourrait entrer en contact avec des personnes infectées (transports en commun, centres commerciaux, hôpitaux…) en période d’épidémie.
- Ouvrez les fenêtres régulièrement pour aérer et diminuer la concentration en microbes.
- Évitez de serrer les mains ou d’embrasser pour dire bonjour.
- Ne touchez pas directement vos yeux, votre bouche ou votre nez, sans vous être lavé les mains au préalable.

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS