C’est officiel ! La Suède va retirer le paracétamol des grandes surfaces dès le mois de novembre. Nous en parlions dans un article précédent, La Suède avait autorisé la vente du paracétamol en grande distribution en 2009. Entre cette autorisation et 2013, la Suède a enregistré une évolution de plus de 40% des enregistrements d’intoxication à cette molécule.

Ce retour en arrière est important en ces jours où certains responsables de grandes enseignes comme par exemple M-E Leclerc, prônent la libéralisation de la vente des médicaments comme le paracétamol en prétextant des économies. Mais ce n’est qu’un effet d’annonce. Pour preuve, le coût d’un comprimé de paracétamol est 50% dans une parapharmacie italienne Leclerc que dans les pharmacies françaises. La raison est effectivement de le laisser sous la protection de vos pharmaciens qui veillent sur votre bonne santé. C’est d’autant plus valable que 22000 pharmacies sont réparties sur tout le territoire français.

Le paracétamol, dont les chefs de files sont Doliprane®, Dafalgan® et Efferalgan®, est l’actif le plus utilisé en France et dans le monde. Utilisée contre la fièvre et les douleurs, cette molécule est toxique pour le foie et le rein dès que les doses maximales sont dépassées, soit 1 gramme 4 fois par jour.  Elle est responsable d’une cinquantaine de mort en France chaque année et c’est la première cause de greffe du rein !

N’oublions pas : aussi banalisé qu’il soit, un médicament soigne mais reste potentiellement dangereux. Faites confiances aux professionnels de santé autour de chez vous (pharmaciens, médecins, …) pour vous aguiller dans vos choix sur la santé.