Quand un rhume peut cacher une rougeole

La région Nouvelle Aquitaine est touchée par une épidémie de rougeole. Alors que cette maladie était sur le point d’être éradiquée, elle refait surface en France entrainant quelques morts par manque de vaccination. Les premiers symptômes sont ceux d’un rhume tout à fait banal avant de faire ressortir de beaux boutons rouges sur le visage plusieurs jours après et entrainer des conséquences neurologiques graves.

L’épidémie de rougeole

Entre 2008 et 2012, une importante épidémie de rougeole a atteint plus de 24 000 personnes, causant plus de 30 complications neurologiques graves et 10 décès en France. Depuis Novembre 2017, plus de 100 cas ont été répertoriés en Vienne et en Gironde avec 32 hospitalisations.

Un virus très contagieux

Le virus de la rougeole est très contagieux et se développe dans le nez et la gorge des personnes infectées et se transmet par l’air quand une personne infectée éternue, tousse ou parle. Il peut persister dans l’air jusqu’à deux heures. Une transmission est également possible par contact avec des sécrétions (salive, écoulement nasal). Les personnes ayant la rougeole, peuvent transmettre la maladie de 5 jours avant à 5 jours après l’apparition des boutons. Les symptômes peuvent commencer à tout moment de 7 à 18 jours après avoir été en contact avec la personne atteinte de rougeole. Au début la rougeole ressemble à un rhume. Une toux, une fièvre supérieure à 38,5°C, le nez qui coule et des yeux rouges-larmoyants sont courants. Quelques jours plus tard, des boutons rouges apparaissent sur le visage, puis se répandant sur le reste du corps.

Traitements et prévention

Il n’existe pas de traitement spécifique de la rougeole. Les médecins tentent seulement de soulager les symptômes. Seule la prévention de la contamination est efficace. Elle se fait par la vaccination et par les mesures d’hygiène. Durant la période de contagion, il faut éviter les contacts avec l’entourage (en particulier les enfants non vaccinés) et aérer les pièces régulièrement. Si vous avez besoin de vous déplacer, il est nécessaire de porter un masque. Lavez-vous les mains régulièrement à l’eau et au savon ou utilisez un produit hydroalcoolique.

La vaccination est primordiale. En se vaccinant on se protège et protège les autres. En effet dans ce cas, la couverture vaccinale était insuffisante, et l’épidémie peut apparaître. Le calendrier vaccinal propose depuis 1980 une première dose de vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole à 12 mois et une deuxième dose du vaccin trivalent entre 16 et 18 mois. Et vous, êtes-vous à jour ?

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS

Ajouté le 6 février 2018 à 22:39