Comment la crise de la levothyroxine va changer la communication officielle en santé ?

La rentrée de l’an dernier était plus mouvementée que celle-ci. Le changement de formule de la spécialité Levothyrox suscitait de vives réactions chez les médias et les professionnels de santé. Un rapport remis aujourd’hui à la ministre pointe du doigt des erreurs dans la transmission des messages. Agnès Buzyn, ministre de la santé, a pris ce cas d’école pour améliorer la qualité de l’information transmise aux patients par les autorités sanitaires.

La Toile pour mieux écouter

Il est clair que les autorités n’ont pas tenu compte de la sensibilité du produit malgré des signaux forts comme l’introduction loupée d’un générique sur le marché français ou une expérience complexe sur le marché belge. Mais c’est surtout le manque d’écoute qui a été pointé du doigt. Les réseaux sociaux seront désormais un indicateur important de retour sur les problèmes liés aux médicaments. Mais le rapport précise bien qu’il sera nécessaire de contrôler et fiabiliser l’information tant elle peut être détournée de son but principal.

Une plateforme unique d’information

La ministre a précisé aujourd’hui qu’une « source unique d’information publique sur le médicament en s’appuyant sur Santé.fr » va être mise en place. La base de données publique des médicaments y sera également rapatriée. La communication sera travaillée, notamment en ajustant la qualité du langage tenu et en développant la culture scientifique.

Le développement du DMP en renfort

Le Dossier Médical Partagé (DMP) va s’étendre en cette fin d’année. Il vise à améliorer la communication entre les professionnels de santé autour de votre dossier patient. Enrichi par le Dossier Pharmaceutique (DP), développé par les pharmaciens pour sécuriser la délivrance de vos médicaments partout en France depuis 2008, le DMP va contribuer à une meilleure information sur les sujets liés à la santé.

 

Le changement de formule de Levothyrox ayant créé une situation délicate à gérer pour les patients et les professionnels de santé, le ministère apprend, travaille sa communication et écoute les patients pour prévenir des crises liées aux médicaments. Cependant, il y a un acteur que vous retrouverez toujours en première ligne pour en savoir plus, c’est le professionnel du médicament : le pharmacien !

 

https://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/remise-du-rapport-sur-l-amelioration-de-l-information-des-usagers-et-des

https://ansm.sante.fr/content/search?SearchText=levothyrox&ok=Valider

 

 

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS