Toplexil, Decontractyl, sur la liste "noire" de la rubrique Prescrire

Vous ne connaissez peut-être pas cette revue car elle est principalement destinée aux professionnels de santé. Elle traite l’actualité des maladies, des médicaments et des technologies médicales et est réputée pour son indépendance vis-à-vis des lobbies pharmaceutiques, mais aussi du Ministère de la santé, de l’Assurance maladie ou d’agence du médicament. En effet, celle-ci est financée à 100% par ses abonnés, sans aucune ressource publicitaire ni subvention.

La liste noire de la revue Prescrire

Durant 9 ans, Prescrire a recensé 93 médicaments dans l’Union Européenne (dont 82 commercialisés en France) dont la balance bénéfices-risques est défavorable dans toutes les situations cliniques. Cette étude a permis de faire une liste des cas de médicaments « plus dangereux qu'utiles », et donc à écarter des soins.

Toplexil et décontractyl font partis des 6 nouveaux ajoutés à cette la liste

Le toplexil et le décontractyl sont des médicaments que l’on peut se procurer sans ordonnances dans les pharmacies :

  • L’oxomemazine (Toplexil et générique, Humex toux sèche) est un sirop antitussif, antihistaminique H1, sédatif et atropinique aux propriétés neuroleptiques.Ces effets indésirables recensés sont une sédation ou somnolence, hypotension orthostatique, effets anti-cholinergiques (sécheresse des muqueuses, constipation, troubles de l’accommodation, rétention urinaire)…
  • La méphénésine (Décontractyl en comprimés ou baume) est un « myorelaxant », indiqué dans le traitement d’appoint des contractures musculaires douloureuses.Ces effets indésirables recensés sont des somnolences, des nausées, des vomissements, des réactions allergiques à type d’éruptions cutanée. Exceptionnellement, des cas de choc anaphylactique ont été rapportés.

Ces effets indésirables notoires sont trop fréquents et/ou trop dangereux chez certains patients par rapport aux bénéfices espérés de ces médicaments.

Comment réagir au mieux ?

La forte notoriété et les grands volumes de distribution entraînent la banalisation de ces médicaments augmentant ainsi le risque de mésusage et d’effets indésirables.

N’oublions pas que le médicament est destiné à guérir, soulager, ou prévenir une ou plusieurs maladies.

Le pharmacien et/ou le médecin sont là pour vous permettre d’utiliser le médicament à bon escient et de bonne manière, n’hésitez pas à vous rapprocher d’eux dans toutes les situations.

Dr Elodie Duquenne