LA GRIPPE

Un simple virus peut causer beaucoup de tort. Chaque année de grandes campagnes de communication pour la vaccination contre la grippe sont déployées, mais au fond, sait-on ce que c’est vraiment ?

Un virus annuel

La grippe est provoquée par 3 virus du genre influenzae (grippe A, B et C). Il peut toucher les oiseaux, certains mammifères dont le phoque, le porc et l’homme. Ce virus à ARN est très contagieux, touchant des millions de personnes chaque année et tuant entre 250 000 et 500 000 personnes chaque année. Chaque année, les virus existant mutent et des risques de pandémie (échelle mondiale) font trembler les responsables de la santé dans le monde. Il faut rappeler que la grippe a été responsable de tragédie : la grippe espagnole a tué entre 50 et 100 millions de personnes en 1918 !

L’hiver est la période la plus propice au développement de la grippe

Plusieurs éléments font de l’hiver la période la plus propice au développement du virus : la diminution des UV, le confinement plus important sur cette période et l’aération des bâtiments moins fréquente, la synergie avec les autres virus, l’air sec et froid favorisant la stabilité du virus. A cela ajoutons que l’air plus sec des maisons, lié au chauffage, assèche la muqueuse nasale et favorise la pénétration du virus, mais aussi la vulnérabilité de notre système immunitaire lié au stress, aux infections hivernales et aux variations climatiques importantes.

Limiter la propagation du virus

Ce sont des règles d’hygiène simples :

  • Utiliser des mouchoirs à usage unique
  • Se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon. A défaut, utiliser des solutions hydro alcooliques pour désinfecter les mains.
  • Protégez-vous la bouche lorsque vous toussez
  • Portez un masque si vous êtes grippés
  • Aérez votre maison quotidiennement
  • Evitez d’emmener un nourrisson dans les lieux publics en période d’épidémie
  • Evitez de serrer les mains ou d’embrasser pour dire bonjour lors des épidémies
  • Ne vous touchez pas les yeux, ni la bouche et le nez sans vous êtres lavés les mains au préalable sur ces périodes.

Je pense qu’il est difficile de respecter cela à 100%, à moins de vivre isolé du monde. Mais ces gestes diminueront le risque

Prévenir l’infection grippale

Chaque année, des campagnes de sensibilisation sont orchestrées afin d’augmenter la couverture vaccinale. Le vaccin est le meilleur moyen de protection des populations. Plus les vaccinés sont nombreux, plus il y aura de protection contre la grippe et donc moins sa propagation sera aisée. Disponible en pharmacie sans ordonnance, administré par une infirmière ou un médecin (les pharmaciens sont en test de 2017 à 2020 dans certaines régions pour vacciner, renseignez-vous !). Même si certaines personnes sont plus fragiles et sont vivement poussées à se faire vacciner (elles reçoivent un bon de prise en charge par la sécurité sociale), chacun d’entre nous doit se protéger et protéger son environnement.

Les « vaccins homéopathiques » ne peuvent pas être considéré comme tel et la communauté scientifique considère que les substituer à la vaccination est une perte de chance. Les prendre en plus afin de pallier aux symptômes pseudo-grippaux et aux déficits du vaccin est à l’inverse tout à fait envisageable !

Les symptômes de la grippe

Une grippe est une belle infection qui cloue au lit pendant une semaine. Elle entraîne généralement une fatigue qui peut durer jusqu’à 3 semaines en plus. Une fièvre importante apparaît brutalement avec des symptômes proches du rhume et une toux sèche.

Généralement, la guérison est longue mais spontanée. Mais dans certains cas, elle est la cause de surinfection, de décompensation cardiaque ou autre, d’hospitalisation voire de mort. Les personnes ayant d’autres maladies tel que le diabète, l’asthme, la mucoviscidose ou la BPCO sont particulièrement à risque.

Les traitements de la grippe

Les traitements sont dans la plupart des cas symptomatiques, c’est-à-dire que le médecin vous prescrit des médicaments qui soulagent les symptômes : paracétamol pour limiter la fièvre et la douleur, sirop contre la toux, collutoire ou pastilles contre le mal de gorge, nettoyage nasal, désinfectant ou non selon si le nez est bouché ou non,… et même parfois de l’homéopathie qui facilite l’élimination du virus et l’amélioration des symptômes. Des alternatives en aromathérapie, micro nutrition ou phytothérapies sont aussi proposées.

Des antiviraux peuvent être proposés dans certains cas. Leur efficacité reste cependant toute relative.

 

La grippe est une grande pathologie pouvant être très dangereuse, faisant chaque année des milliers de morts. Prévenir par la vaccination et en renforçant ses défenses immunitaires est primordial ! Malgré tout, dès les premiers symptômes, soignez-vous pour éviter des complications et protégez votre entourage.

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS

Ajouté le 3 octobre 2017