Certaines plantes luttent contre les cancers

Des plantes anti-cancers ?

Certaines plantes apporteraient des défenses contre l’apparition des cancers. C’est le cas de nombreuses plantes de la famille des crucifères consommées par l’homme (brocolis, radis, choux de Bruxelles…) qui contiennent des isothiocyanates (ITC).
Ils agissent en se fixant sur des éléments cancérigènes, en limitant le développement de Helicobacter pilori et en diminuant l’inflammation chronique de l’estomac, souvent générateur de tumeurs. Plusieurs études épidémiologiques ont pu montrer le bénéfice apporté.
Cependant le mécanisme d’action des ITC ainsi que les types de cancers potentiellement prévenus par leur consommation reste flou.
En effet, les ITC sont un ensemble de molécules réagissant de façon non spécifique avec plusieurs cibles et induisant ainsi plusieurs événements cellulaires.
Dans les cellules cancéreuses, ces effets tendent à diminuer le potentiel tumoral, même si leur action bénéfique sur les adénocarcinomes gastriques reste à démontrer.
Le Curcuma, lui, détruit les cellules cancéreuses. En plus de son action anti-oxydante et anti-inflammatoire, cette épice bloque la formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui se développent pour nourrir les tumeurs et provoquent ainsi leur mort. Malheureusement, son mécanisme d’action limite l’invasion des traitements anti-cancéreux, c’est pourquoi il ne s’utilise qu’en dehors d’une chimiothérapie.
Dans le cancer du sein, on utilise le ginseng rouge pour limiter la propagation des cellules cancéreuses en prévention ou en complément du traitement anti-cancer. L’if est le traitement utilisé à l’hôpital pour tuer les cellules cancéreuses.

Des études en cours

Une étude japonaise a démontré que la prise d'aloe arborescens diminuait le nombre de cellules cancéreuses au niveau du foie.
Elle préviendrait également ce type de cancer grâce à sa capacité d’inhibition du développement des cellules cancéreuses. L’aloe arborescens permet un bon nettoyage de l’organisme et donnerait de bons résultats en préventif comme en curatif sur les cancers en évolution. On l’utilise aussi dans les cancers de la prostate, du poumon, du colon et de l’estomac.
D’autres plantes comme le Ginkgo biloba, le Thé vert, la spiruline ou la griffe de chat ont aussi des vertus contre le cancer en diminuant les cellules cancéreuses.
Ces plantes sont aujourd’hui largement utilisées et les scientifiques cherchent à développer des traitements de plus en plus performants et sélectifs à base de ces plantes aux propriétés puissantes.

Pour en savoir plus

- Overby A et coll.: Plant phytochemicals: potential anticancer agents against gastric cancer. Current Opinion in Pharmacology, 2014, 19 : 6-10
- Anticancer and carcinogenic properties of curcumin: considerations for its clinical development as a cancer chemopreventive and chemotherapeutic agent. López-Lázaro M. Mol Nutr Food Res. 2008 Jun;52 Suppl 1:S103-27. Review.
- Association of Ginseng Use with Survival and Quality of Life among Breast Cancer Patients. Cui Y, Shu XO, et al. Am J Epidemiol, 2006 Apr 1;163(7):645-53.
- Etude d’Okada K. Yakayama J. "Studies on in vitro and in vivo effects of aloe extract on hepato carcinogenesis" journal of the Yakayama medical Society, 1997, 48/85-95. Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS