Comment protéger les personnes âgées et les plus vulnérables face à une situation de canicule ou de très forte chaleur.

Pour les personnes âgées, les périodes de grosse chaleur comme les périodes de grand froid sont des périodes à risques. Néanmoins, vis à vis du froid, l’homme peut s’isoler alors que vis à vis de la chaleur il n’y a que la transpiration et l’évaporation de la sueur qui permet de rafraichir la peau.

La canicule est caractérisée par une période de très forte chaleur en journée et une température nocturne insuffisante pour rafraichir l’atmosphère. En cas de canicule chaque geste pour éviter la chaleur et aider à maintenir la température corporelle est salutaire.

1 ) Pourquoi les personnes âgées sont plus vulnérables face à une situation de très forte chaleur :

Les personnes âgées sont plus sensibles aux grandes variations de température et sont plus exposées aux risques de la canicule telle que la déshydratation et le coup de chaleur.

Tout d’abord, elles sont victimes d’un dérèglement du mécanisme de la soif. La soif est une sensation qui apparait normalement dès que notre corps a besoin d’eau pour maintenir son équilibre. Or, avec le temps, les récepteurs de cette sensation de soif se dégradent et elle ne correspond plus au besoin réel du corps.

Les personnes âgées ont également des troubles de la sudation, elles ont une peau anormalement sèche et produisent moins de sueur, ce qui est problématique car c’est l’évaporation de la sueur qui permet de rafraichir la peau.

Ces deux dérèglements du corps empêchent une bonne régulation de la température du corps et il est parfois difficile d’apercevoir les premiers signes annonciateurs de gravité.

Certains médicaments tel que les anti-inflammatoire non stéroïdien (type aspirine) peuvent également être des facteurs aggravants et favoriser les risques*.

*Ne pas arrêter votre traitement sans l’avis de votre médecin traitant, parlez-en à votre pharmacien.

2 ) Quelles sont les symptômes qui peuvent témoigner d’un danger :

Certains signes peuvent prévenir de l’apparition d’une pathologie grave liée à la chaleur :

- Une grande faiblesse ou fatigue

- Des étourdissements, vertiges ou troubles de la conscience

- Des nausées, vomissements ou diarrhées

- Des crampes musculaires ou une température corporelle élevée

- Une grande soif

- Un perte d’équilibre et perte de connaissance

- Un accélération de la respiration

- Une absence de transpiration lors des fortes chaleurs

- Une perte de poids rapide

- Des troubles urinaires

3) Quelle précautions prendre pour éviter une pathologie grave liée à la chaleur :

Afin que tout se passe bien, il existe des précautions simples à mettre en place :

- Evitez l’exposition directe au soleil et éviter tant que possible les heures chaudes ; en cas d’exposition, pensez à prendre un chapeau et à mettre des vêtements amples et claires

- Aérez les pièces la nuit et créer des courants d’air afin de refroidir la température ambiante

- Evitez les endroits mal ventilés et préférer des endroits frais tel que les cinémas ou centres commerciaux

- Buvez à intervalle régulière entre 1,5 L et 2L d’eau par jour

- Evitez l’isolement

- Fermez les volets et fenêtres des façades exposées en plein soleil

- Prenez régulièrement une douche ou bain sans vous sécher ou mouillez-vous la peau régulièrement avec un gant humide ou un aérosol d’eau (thermale)

- Evitez l’alcool, les boissons sucrées, ou la caféine : ces boissons favorisent la déshydratation

- Consommez de préférence des fruits et légumes riches en eau et mangez normalement même s’il n’y a pas sensation de faim. Eviter également les aliments trop riches en sel

- Evitez les activités physiques en pleine chaleur comme que le sport ou le jardinage

- Signalez-vous à la mairie pour que des visites quotidiennes soient mise en place en cas de très forte chaleur

- Indiquez sur un document mis en évidence les coordonnées des personnes à prévenir et rendez facilement accessible vos derniers documents médicaux afin de faciliter l’intervention en cas de malaise

4) Plus d’infos :

Depuis la canicule en 2003 et les conséquences dramatiques qu’elle a entrainé, des mesures et des plans d’actions ont été mis en place par les collectivités.

Ils existent 4 plans d’actions : plan Bleu, plan Blanc, plan Rouge, plan Vermeil, correspondant aux différents acteurs intervenant en cas de canicule. Ils servent à prévenir et à lutter contre les risques d’une canicule.

 

Le plan Bleu est mis en place dans les établissements privés et publiques à la demande du préfet et du président du Conseil Général, il consiste en :

- La désignation dans chaque établissement d’un responsable en situation de crise

- La mise en place d’une convention avec un établissement de santé proche

- L’installation d’une pièce rafraîchie dont la taille doit être en cohérence avec la capacité de l’établissement

- Une sensibilisation du personnel face à la situation et aux précautions à prendre

- Une mobilisation et un rappel éventuel des professionnels de santé en congés

- Une mise en lien et une collaboration avec les réseaux de bénévoles alentour à l’établissement

- Un stockage du matériel de prévention (Brumisateurs, bouteilles d’eau, lingettes humides…)

- Une réorganisation des plannings afin de recentrer l’activité autour des tâches d’hydratation

 

Le plan Blanc adapte l’organisation interne des établissements de santé grâce notamment à :

- La mise en place d’une cellule de crise

- Le rappel et le maintien du personnel hospitalier sur place

- Un service d’accueil aux urgences

- Le réajustement de l’organisation (capacité en lit, moyens, renvoie des cas bénins…)

 

Le plan Rouge s’adresse à la sécurité civile et aux pompiers il met en place de procédures afin d’augmenter la rapidité d’intervention face aux situations de déshydratation et de coup de chaleur.

 

Le plan Vermeil est un « dispositif département d’alerte », il s’adresse aux personnels de santé ainsi qu’aux personnes âgées, fragiles, et à leurs entourages. Il met en place des mesures afin :

- D’identifier les locaux non-adaptés (mauvaise régulation thermique, absence de pièces rafraîchies…)

- D’accueil les personnes à risque dans les établissements de santé ou des établissements d’accueil en cas de crise

- De sensibiliser et de lutter contre la déshydratation ou l’hyperthermie notamment en ouvrant plus largement les piscines ou en installant des points de distribution d’eau

- De sensibiliser les gardiens d’immeubles afin qu’ils soient plus attentifs s’ils repèrent des symptômes inquiétants

 

Informations utiles :

SAMU : 15

Pompiers : 18

Météo France : 3250 ou www.meteo.fr

Canicule Infos Service : 0 800 066 666

Trouvez votre pharmacie de garde : /pharmacies-de-garde

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS