Brûlure et Coup de soleil

 

Juillet, Août… les vacances sont là, avec ses heures d’exposition au soleil, ses barbecues et ses feux d’artifices ! Et il n’est pas rare de voir en pharmacie des brûlures et des coups de soleil. Pourquoi cela fait si mal et que peut on faire pour guérir au plus vite ?

Il existe 4 degrés de brûlure :

Le premier degré est une brûlure superficielle avec une peau rouge et douloureuse. Le second degré touche la peau en profondeur avec la possibilité de cloques qui apparaissent ; ce niveau est très douloureux et tout le derme est atteint. Le troisième degré touche les terminaisons nerveuses et rend la plaie insensible, ce qui ne la rend pas moins grave ! La peau devient noire et les ongles et les poils tombent. Il existe un quatrième degré qui est aussi appelé carbonisation. La peau est noir, cartonnée et dure. Les éléments qui sont sous la peau (muscles, os) sont aussi touchés.

La gravité de la brûlure dépend de son degré, de l’âge de la personne atteinte et de son étendue. Si elle couvre plus de 10% de l’étendue du corps, si elle touche le visage, si son degré n’est pas du premier degré, il faut consulter rapidement un médecin .

Pour une atteinte au 1er degré, refroidissez absolument la plaie à l’aide d’eau froide durant au moins 15 minutes en faisant couler un filet d’eau tiède (15°C) ! N’attendez pas, car la brûlure pénètre rapidement dans les tissus ! Enlevez le plus rapidement possible les bagues, montre et bracelets à proximité car il est probable que la peau gonfle et qu’on ne puisse plus sortir ces bijoux. Si la brûlure est d’origine chimique, passez immédiatement sous l’eau et prenez contact rapidement avec les urgences (15) pour connaître la conduite à tenir.

Pour les soins de la brûlure superficielle du premier degré, après l’avoir refroidi à l’eau, vous pouvez appliquer des produits pour limiter l’impact : BiafineAct ou Biafine (Médicament), Bepanthen spray mousse, Flammazine, Osmosoft Brûlure… Demandez à votre pharmacien lesquels sont plus efficaces dans votre cas ! Pensez cependant à renouveler régulièrement l’application en couche épaisse. Si votre peau est lésée, désinfectez au préalable avec si possible un produit désinfectant sans alcool type chlorhexidine aqueuse.

Dans le cas où la peau a cloqué, veuillez à ne pas percer la cloque pour éviter le risque d’infection. La peau joue encore, dans ce cas là, son rôle de barrière. Mais il s’agit ici d’un second degré et il convient de le montrer à un professionnel de santé !

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS

Les produits en rapport avec cette actualité