Rhume des foins

Tant qu'il y aura des printemps

Éternuements à répétition, nez qui coule, nez bouché, démangeaisons, yeux larmoyants, picotements, gorge qui gratte... avec les beaux jours, revient le rhume des foins, appelé aussi rhinite allergique !
Heureusement, il est possible de faire face !
Explications...

Le rhume des foins, c'est quoi exactement ?

Le plus souvent, c'est la présence de pollens dans l'air qui déclenche la rhinite allergique. Le système immunitaire considère les pollens comme indésirables, il réagit alors en libérant notamment de l'histamine. C'est cette substance qui provoque les éternuements, les démangeaisons et les larmoiements.

Des impacts sur le quotidien !

La rhinite allergique, outre ses symptômes propres, peut également avoir des conséquences auxquelles on ne pense pas toujours : - une baisse éventuelle de la concentration - une certaine fatigue - des troubles possibles de l'humeur, de l'irritabilité, parfois des troubles du sommeil - Chez certains enfants, elle peut limiter la capacité de concentration et d'apprentissage, elle peut freiner aussi la pratique des sports.
De quoi perturber le déroulement de la journée.

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS

L'avis de nos spécialistes

  • Par inhalations froides : 

    Huile essentielle de Menthe poivrée : 5 gouttes

    Huile essentielle d'Eucalyptus radié : 10 gouttes

    Huile essentielle de Citron zeste : 10 gouttes

    A respirer sur un mouchoir 4 à 5 fois par jour ou à diffuser 15 minutes par heure (3 fois par jour). Pour une utilisation chez l'epileptique ou l'hypertendu non équilibré enlever la Menthe poivrée de la formule.