Stopper la diarrhée aigüe

La diarrhée aigüe est une diarrhée de courte durée fréquente en ces fins d'années!

La diarrhée

La diarrhée se définit par l’émission d’au moins 3 selles molles ou liquides par jour ou par la modification brutale des selles plus fréquentes et plus liquides. Souvent d’origine virale en période hivernale (la « fameuse » gastro-entérite », elle peut être associée à une fièvre modérée, des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales.

La diarrhée n’est pas anodine et peut engendrer de graves complications de santé. Lorsqu’elle est aigue, elle évolue favorablement en quelques jours. Mais elle peut être d’une tout autre étiologie : Elle peut être issue d’une toxi-infection alimentaire (plus généralement l’été), à la suite d’un voyage à l’étranger, (diarrhée du voyageur) ou de la prise d’un médicament (antibiotiques, magnésium, anti-inflammatoire, …)

Le principal risque de la diarrhée est la déshydratation. Les plus fragiles (nourrissons, personnes âgées ou immunodéprimées, diabétiques, …) devront surveiller de très près les signes précurseurs : fièvre, soif, lèvre sèche, fatigue anormale, perte de force, perte de poids, peau sèche, froide et pâle, modification du comportement, maux de tête, …. En cas de diarrhées glairo-sanglantes, en cas de voyage à l’étranger, de fièvre important (>39°C) ou si elle dure plus de quelques jours, vous devez consulter un médecin.

 

Stopper la diarrhée

Vu que les diarrhées sont la majorité du temps bénignes et d’évolution favorable en 3 jours, le recours à l’automédication est possible. 3 méthodes permettent de bloquer les selles liquides :

  • Les antidiarrhéiques constitués du racecadotril et du lopéramide. Le racecadotril est un antisécrétoire de première intention permettant de limiter les transferts d’eau vers les selles. Le lopéramide est un ralentisseur de transit qui permet de reconstituer des selles plus solides et qui favorise la réabsorption de l’eau. Ce dernier, plus fort que le racécadotril, ne doit pourtant pas être pris en cas de prise d’antibiotique et favorise la stase digestive et une diarrhée bactérienne invasive.
  • Les absorbants intestinaux : ils ressemblent à du plâtre car ils absorbent tout sur leur passage. Leur action est modeste mais ils peuvent être utilisés par tous sans effets indésirables majeurs si ce n’est la diminution de l’absorption des médicaments pris de façon concomitante.
  • Les ferments lactiques : en stimulant la flore intestinale, ils sont le remède le plus sain pour stopper la diarrhée, l’inconfort intestinal et pour prévenir celles qui sont dues aux antibiotiques. Médicaments ou compléments alimentaires, l’efficacité dépend de la souche utilisée : Saccharomyces boulardii est une des mieux évaluée.

 

L’alimentation spécifique à la diarrhée

Même si vous n’avez pas faim, ce qui être considéré comme normal durant 24 h, il est indispensable de se réhydrater en buvant de petites quantités d’eau régulières. Ne pas manger pour éviter d’avoir des selles molles ou liquides n’est pas indiqué. Il est préférable de privilégier certains aliments plutôt que d’autres.

Préférez :

  • Toutes les volailles, le veau et le bœuf, le jambon blanc découenné et dégraissé
  • Tous les poissons, avec une consommation de 1 à 2 fois par semaine de poissons gras (saumon, maquereau, anguille, sardines)
  • Les œufs
  • Les féculents : pâtes, riz, semoule, pomme de terre, les biscottes pauvres en fibres,
  • Tous les aliments suivant si possible cuits : la carotte, la courgette, le betterave, l’aubergine, les haricots verts, les blancs de poireaux, la laitue
  • La banane, la pomme, la poire, la pêche, le coing et la compote pomme-coing
  • Certains produits laitiers : fromage à pâte dure : gruyère, comté, fromage blanc 0%
  • L’eau du robinet

Evitez :

  • Les produits laitiers (laits, Yaourt grec, Crème dessert, Fromage blanc ou petit suisse > à 40% de matières grasses, fromage double ou triple crème type mascarpone, fromage à plus de 60%, fromages à goût fort, très fermentés ou persillés type roquefort, bleus, camembert
  • Certaines viandes et poissons : le mouton, l'agneau, Les viandes et poissons fumés, la charcuterie, les poissons marinés, au vin blanc ou à l’huile, les poissons panés, les fritures, les plats en sauce ou les hamburgers
  • Les légumineuses (lentilles, haricots rouges, haricots blancs, pois chiches)
  • Les pains complets ou aux céréales
  • Les frites (à consommer une fois par semaine au maximum), les chips, les plats cuisinés du commerce, les viennoiseries, pâtisseries et les céréales du petit déjeuner chocolatées ou au miel ou fourrées.
  • Les légumes sauf la carotte, la courgette, le betterave, l’aubergine, les haricots verts, les blancs de poireaux, la laitue, de préférence cuits.
  • Les fruits autre que La banane, la pomme, la poire, la pêche, le coing et la compote pomme-coing, les fruits secs (figues, pruneaux, dattes), les amandes, les noix, les noisettes et tous les autres fruits oléagineux
  • Les matières grasses
  • Les produits sucrés : le chocolat, le cacao, les sodas, Les eaux minérales, Le café, le thé, les jus de fruits très froids
  • Les herbes aromatiques (persil, cerfeuil), la muscade, les épices, le poivre, les cornichons, les câpres, la moutarde, le vinaigre

 

Soulager les symptômes associés à la diarrhée

La diarrhée peut être accompagnée de douleurs au ventre de type spasme. Des antispasmodiques comme le phloroglucinol peuvent être pris en association pour soulager vos maux de ventre.

Elle peut être accompagné de nausées et de vomissements. Des médicaments comme la métopimazine existe en conseil dans les pharmacies. Souvent sous forme de comprimés lyophilisés, ils se mettent sous la langue pour éviter d’avaler et d’avoir de nouveau un vomissement. Des produits non-médicamenteux ont également fait leur apparition : à base de gingembre, ils conviennent à la femme enceinte.

La déshydratation ou sa prévention est faite par des solutés en sachet à diluer dans de l’eau. Ils apportent des électrolytes en proportions idéales. Ils sont recommandés aux nourrissons et aux personnes âgées.

 

Une diarrhée ne doit jamais être pris à la légère même si elle se résout rapidement. Elle ne doit en aucun cas vous faire arrêter vos traitements de fond sans l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Quelle que soit l’endroit où vous êtes en France, il y a toujours une pharmacie ouverte à proximité !

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS

Ajouté le 29 décembre 2016

Les produits en rapport avec ce conseil