Attention : le moustique tigre attaque

Le moustique tigre fait beaucoup parler de lui depuis ces derniers jours. En effet, à l’heure actuelle, il s’est déjà installé sur la moitié de la France métropolitaine. On le retrouve essentiellement dans les zones urbaines car il prolifère dans les lieux habités par l’homme. Malheureusement, une fois qu’il est installé dans une ville ou un département, il est quasiment impossible de s’en débarrasser !

Comment reconnaître le moustique tigre ?

Le moustique tigre est petit avec des rayures noires et blanches sur tout le corps ainsi que sur les pattes. Ses ailes sont noires sans tâches. Il est plus lent en vol qu’un moustique classique donc plus facile à écraser. Il aime très souvent tourner autour des chevilles. Il se développe au niveau des eaux stagnantes et reste souvent en bas dans les maisons.

Que peuvent entraîner les piqûres de moustiques ?

Dans la plupart des cas les piqûres sont bénignes, mais le moustique tigre est vecteur de maladies tropicales comme la dingue, le chikungunya, le zika ou le virus du Nil occidental.

La dingue et le chikungunya peuvent aller jusqu’à la mort ou être à l’origine de complications ou d’aggravation des symptômes.

Comment se protéger du moustique tigre ?

Tout d’abord il est important d’éliminer les eaux stagnantes pour limiter la propagation du moustique dans vos jardins et autour de votre maison (vider les arrosoirs, seaux ; vérifier que les gouttières se vident bien ; éviter de planter trop près de la maison…) Vous pouvez vous munir d’une raquette électrique afin de les tuer plus facilement.

Pour la maison, il existe des prises, ou des produits plus naturels comme des huiles essentielles de citronnelle, thym ou citron…Si vous êtes systématiquement piqué, vous pouvez mettre des sprays ou crèmes anti-moustiques sur tout votre corps, ou porter un bracelet anti-moustiques.

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien : il vous aidera à trouver le moyen le plus adapté à votre situation (âge, …) pour protéger votre famille et votre maison.

 

Dr Elodie Duquenne