La presse publie souvent des articles liés à la santé et les émissions relatifs à la santé fleurissent aussi. Tous ne sont pas à prendre à la lettre, dans l'interet de votre santé.

Il serait difficile de ne pas céder à la peur d’être corrompu par un système lorsque les médias mettent en avant tel ou tel « affaire sanitaire » et que toutes les communautés se permettent alors un droit de réponse car tout le monde est concerné par la santé. Même si un professeur ou un médecin émérite se permet alors d’émettre un avis, il ne faut pas oublier qu’il est orienté par le contexte de présentation d’un journaliste ou par une volonté personnelle de communication. Une récente étude a montré que l’impact de ce type de médiatisation sur la santé avait des conséquences notables sur la prise des médicaments et sur les chances de survie.

Auteur de 7 ouvrages à contre-courant de la pensée scientifique et gouvernementale, le professeur Even a su utiliser les médias pour faire entendre sa voix. Un de ses livres concernait les médicaments anti-cholestérol : la vérité sur les sur le cholestérol, 2013. La conséquence a été étudié par un groupe de chercheur de l’université de Bordeaux et les résultats sont sans équivoque. L’arrêt des traitements contre le cholestérol est de plus de 50% (vs année précédente) dans les populations à risque faible et de 25% dans le groupe à risque élevé. L’étude ne montre pas quel a été réellement l’impact en conséquence : AVC, infarctus, hospitalisation, … Mais il est fort à parier que certains y ont laissé la vie.

De part cette exemple, il est important de noter que la santé est complexe, bien moins que celle des soins. Les laboratoires ont bien entendu envie de faire des bénéfices, mais ils s’engagent dans des actions pour faciliter la vie de leurs patients et recherchent de nouveaux traitements. Les échanges avec les hôpitaux ou le gouvernement est bien réel, mais rarement délétère pour notre santé. Autour, les pharmaciens, les médecins et les infirmiers ont vraiment à cœur de protéger leurs patients et sont aussi influençables. Mais leur sens critique, leur ouverture et leurs connaissances scientifiques permettent cependant de protéger vos intérêts. Ce sont des professionnels de proximité qui vous connaissent et qui ont pour mission de s’engager dans votre santé.

Ainsi, n’arrêtez pas ou ne modifier pas votre traitement sans l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Echangez avec eux sur les bénéfices et les risques des traitements ou des médicaments. Internet est riche en commentaires et vous en trouverez toujours un qui abondent dans le sens que vous recherchez. Ce ne sont pas des professionnels qui écrivent et qui vous connaissent comme votre médecin ou votre pharmacien ; ils mettent votre santé en jeu !

 

Source : Impact of a public media event on the use of statins in the French population, 2016